Traits en Savoie
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Fêtes et salons » La Démontagnée d’Orcier 2009.(Les photos retardataires !)

La Démontagnée d’Orcier 2009.(Les photos retardataires !)

D 21 novembre 2009     H 11:55     A Traitgenevois     C 1 messages


Maintenant que la pluie est là et la neige pas loin, il est temps de se remémorer les bons moments de l’été.
L’édition de la" Démontagneé " de cette année avait placé le défilé sous le thème « Scènes de la vie d’autrefois ».
Les spectateurs étaient conviés à admirer un long défilé constitué , en plus des troupeaux, de chars à
cheval et de personnes à pieds. Tout le monde en costumes d’époque.

Il a fallu, pendant la semaine précédant la fête, préparer les chars.

Pendant que certains équipaient le char du cidre et du pressage des pommes...

...d’autres s’affairaient à étaler la terre sur de grands plateaux où seraient placées charrue et arracheuse de pommes de terre.

Il restait ensuite à décorer les différents véhicules.

Le dimanche,un grand nombre de chevaux s’est élancé de Jouvernaisinaz , dans la montagne.

Puis, tout le monde s’est préparé sur un replat sous le hameau.

A l’issue d’une longue descente le défilé arrivait au village...

...et débouchait sur la place de l’église où attendaient la foule des spectateurs.

Chaque char portait le nom d’un hameau de la commune et représentait une activité. Ici l’arrachage des pommes de terre.

Comme on fait son lit on se couche !Et,à la montagne, l’on se couchait plutôt de bonne heure l’hiver afin d’économiser le bois de chauffage.

Le char qui portait le pressage des pommes. Le jus a été distribué et bu.

Le char à échelles qui transporte le foin.

Là où il y a des vaches il y a du lait.La boille se transportait sur le dos et servait à transporter le lait, par exemple, à la fruitière.

Les pommes de terre arrachées pouvaient être transportées dans ce tombereau de montagne.

Les pompiers étaient, eux aussi,de la partie .Le cheval tirait une pompe à bras.

Un âne au tombereau de montagne qui était le véhicule à tout faire du paysan.

Sans oublier les commères qui reviennent du marché les paniers bien remplis.

La moisson était représentée par le char de Sorcy...

...sur lequel était installé un van-volet destiné à séparer les grains et les débris des épis.

Et pour finir le sonneur de cloches.Chaque village avait son sonneur de cloches à l’église.Il devait y aller plusieurs fois dans la journée, notamment à midi pour rappeler l’heure du déjeuner car les villageois qui étaient aux champs n’avaient pas forcément de montre pour connaître l’heure.

Photo sen retard.
Le char des Bossons qui transportait la charrue.

Toute l’équipe du char au complet.

La pompe à bras des pompiers.

1 Messages