Traits en Savoie
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Activités de l’association » JAL 2018. Le Parcours en Terrain Varié. (1ère partie)

JAL 2018. Le Parcours en Terrain Varié. (1ère partie)

D 13 mai 2018     H 08:32     A Traitgenevois     C 0 messages


agrandir

Le repas terminé, les participants se sont à nouveau activés autour de leurs attelages en vue du Parcours en Terrain Varié.
Le numéro 13 portera-t-il chance à cet équipage ?
Les organisateurs auraient pu prendre le parti de la simplicité en traçant un parcours sur la jolie carrière bien plate et bien roulante des attelages Dulac. Mais non, il leur a fallu chercher (non sans une certaine malice) à compliquer les choses pour offrir du spectacle.

Avant de s’élancer, tous les participants se sont retrouvés pour la reconnaissance.
Et maintenant, top départ ! Passons en revue les traquenards tendus aux meneurs et à leurs chevaux.
Politesse oblige, tout d’abord venir saluer la juge qui va donner le départ.
Le premier obstacle se présentait sous la forme d’un pont à franchir au pas.
U qu’il est délicat à négocier l’obstacle deux pour un attelage à quatre.
Ensuite, les équipages se dirigeaient vers le supplice de la roue.
Il fallait entrer dans le cercle par la gauche, arrêter la roue arrière de la voiture au centre, puis faire tourner son attelage à 180° pour ressortir par le même point.
Sans faire sortir la roue du cercle bien entendu, sans ça c’est pas d’jeux. Aie,aie,aie...
Toutes les reprises se sont déroulées sous l’œil sévère mais juste de la juge de piste.
Après en avoir terminé avec ce hors-d’œuvre, les attelages sortaient de la carrière pour se diriger vers un carré herbeux où ils allaient devoir se mesurer aux trois prochaines difficultés concoctées par les organisateurs.
A commencer par le quatre qu’il convenait de parcourir d’une main en contournant un tonneau.
Les cavalières étaient elles aussi conviées à participer aux épreuves.
Ah oui ! Il a fallu s’adapter. Parce que mettre la roue arrière de la voiture dans le cercle dans ces conditions...

Enfin les trois attelages d’ânes se sont mesurés au même parcours que les chevaux.
Avec gamin, l’avenir se regarde en arrière, c’est à dire sortir de ce cercle correctement et trotter vers l’obstacle numéro quatre.

Portfolio

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message